Le Ministre Häkämies : Faire de la construction en bois un produit d'exportation à performance énergétique, sachant tirer profit des opportunités de la numérisation

Jyri Häkämies, ministre des Affaires économiques, voit la construction en bois comme faisant partie intégrante de l'industrie verte qui connaît une forte croissance au niveau mondial. "Les conditions commerciales pour le concept de la construction de l'avenir où un arbre à faible empreinte carbone peut être combiné à une construction intelligente sachant tirer profit de la performance énergétique et de la numérisation, pourraient être créées, estime J. Häkämies.

"La percée de la construction en bois est possible en réalisant de nouveaux sites sur lesquels la production d'éléments, l'intelligence et la performance sont alliées. Étant donné que l'industrie verte constitue un élément essentiel des conditions requises pour l'internationalisation et l'export, il faut y miser les efforts." Selon le programme gouvernemental, l'objectif du programme de la construction en bois est d'obtenir 10% des parts de marché dans la construction des immeubles en bois, ce qui signifie environ 1300 logements dans des immeubles en bois par an. " Le pouvoir étatique considère comme une chose importante que l'industrie forestière offre de nouvelles innovations et nouveaux produits avec lesquels il est possible de combler les pertes d'emploi dans l'industrie papetière."

Dans le programme gouvernemental du Premier Ministre Jyrki Katainen, un programme de construction en bois ayant pour objectif d'augmenter l'utilisation du bois et la construction en bois, ainsi que la création de nouvelles activités entreprenariales du secteur bois par le biais des innovations et des produits a été convenu. "Au courant de cette dernière année, nous avons avancé à pas de géant, et avons beaucoup  réalisé en ce qui concerne les objectifs des requêtes du programme gouvernemental concernant la construction en bois ", estime J. Häkämies à propos des réalisations de cette première année gouvernementale.

" Les séances de réunion concernant la construction en bois ont fait salle pleine dans tous les coins du pays. Selon une estimation, il y a environ 3000 logements dans les immeubles en bois en phase de conception architecturale, et un nombre égal de logements en phase de conception de projet et de plan d'aménagement. Il est important que de grands promoteurs immobiliers nationaux et les entreprises de construction prennent part à ces projets, ce qui est indispensable pour que le secteur de la construction en bois industrielle fasse sa percée. "

Les requêtes du programme gouvernemental pour la promotion de la construction en bois ne sont pas vues par J. Häkämies comme une manière de privilégier un matériau, mais comme une mesure de développement de l'industrie forestière. " Le pouvoir étatique considère comme important que l'industrie forestière offre de nouvelles innovations et de nouveaux produits qui permettront de combler les pertes d'emploi de l'industrie papetière. Oui, nous prenons en charge ici le statut général et l'avenir de l'industrie forestière en Finlande et nous espérons que la restructuration la plus ardue est derrière nous.  Il s'agit tout de même d'un secteur qui emploie près de 200 000 finlandais et dont la part des produits représente un cinquième de la totalité des exportations finlandaises."

Possibilités d'exportation de la construction en bois à performance énergétique

J. Häkämies considère que l'écosystème de l'économie de la Finlande a besoin de nouveaux acteurs et secteurs qui mèneront à l'avenir l'économie finlandaise sur le chemin de la croissance. En ce qui concerne les tendances principales de la réussite de l'avenir, J. Häkämies voit : les activités environnementales, la performance énergétique et les nouvelles innovations qui combinées permettront de créer de nouvelles activités économiques.

" La percée de la construction des immeubles en bois pourra avoir lieu en mettant en oeuvre de nouveaux sites qui allieront la production d'éléments, l'intelligence et la performance énergétique ", dit J. Häkämies " Étant donné qu'il y a là les conditions permettant l'internationalisation et l'exportation, il faut y miser nos efforts. La construction en bois doit être considérée comme une partie intégrante de l'industrie verte qui connaît une forte croissance mondiale. Qu'est-ce qui pourrait mieux illustrer l'industrie verte que la construction en bois où l'on tire profit des matières premières nationales renouvelables? " demande J. Häkämies. " Un arbre à faible empreinte carbonique peut être combiné à une construction à performance énergétique, qui sait tirer profit des opportunités de la numérisation. Il est possible de créer les conditions économiques pour le concept de la construction du futur. "

Selon le programme gouvernemental, l'objectif du programme de la construction en bois est d'obtenir 10% des parts de marché dans la construction des immeubles en bois, ce qui signifie environ 1300 logements dans des immeubles en bois par an. " Sur cette base, il faut produire des sites finlandais qui puissent être échelonnés à l'export. Dans un premier temps, il faut trouver les compétences, la compétitivité et des références sur les marchés nationaux. Ensuite, il faut rechercher les possibilités d'exportation, par exemple, des proches environs de Saint-Pétersbourg, Russie ou en Chine qui vise à l'avenir la construction à partir de matériaux renouvelables et à performance énergétique et écologique. " dit J. Häkämies.

Selon J. Häkämies, la construction en bois doit être vue comme un maillon des chaînes de valeur de la construction, des solutions de produits et services sur la voie de l'internationalisation. Tout en visant la croissance, il faut tenter de trouver les modèles de fonctionnement pour l'internationalisation. " L'État pourrait promouvoir l'acceptabilité de l'utilisation du bois à l’étranger, et rendre plus efficaces les mesures d'exportation dans le cadre d'une coopération entre l'État et les entreprises. "

De grandes opportunités pour la construction en bois dans les travaux de réparation

La majeure partie des immeubles de banlieue de la Finlande ont été construits dans les années 1960 et 1970, et parmi ceux-ci, 570.000 logements ont besoin d'être réparés. On estime que si tous ces appartements d'immeubles de banlieue étaient réparés pour satisfaire aux exigences actuelles, cela signifierait un travail qui s'élèverait à environ 30 milliards d'euros. Si, sur chaque immeuble, on construisait un étage additionnel en bois, cela signifierait environ un travail global de 25 milliards d'euros. En Finlande, les réglementations concernant la performance énergétique relatives au parc de la construction devraient être mises en oeuvre au courant de l'année 2013.

" La construction de réparation a besoin d'applications technologiques performantes en énergie ", constate J. Häkämies.  Dans les dialogues menés ce printemps avec les principaux promoteurs immobiliers, entreprises de construction, preneurs de décision communaux et responsables de l'aménagement des sols, il s'est clairement avéré que la rénovation des banlieues est actuelle, et une chose importante du point de vue des opportunités pour la construction en bois. Nous disposons déjà de bonnes références, où la bois a été utilisé de manière réussie sur les sites à rénover. Ce travail de développement peut également offrir des possibilités pour l'exportation. En Finlande, le marché des travaux de réparation des banlieues pourrait être promu par exemple au moyen des grandes lignes et d'avantages d'ARA. "

La pensée écologique fait avancer la construction en bois

J. Häkämies rappelle qu'en particulier, les affaires environnementales contribuent au  succès de la construction en bois parmi les preneurs de décision des villes et des communes et les aménageurs. Les études montrent que grâce à la construction en bois, il est possible de réduire les émissions carboniques. " En Europe, la pensée écologique se consolide et ce dialogue permet à la construction en bois de progresser. Les gens ont le sentiment qu'ils peuvent eux-mêmes opter pour des solutions écologiques dans leur habitat, et par ce biais-là, promouvoir le développement durable. Le bois est apprécié en tant que matériau écologique et exotique. En Finlande, nous pouvons créer une marque internationale de l'architecture en bois et du design, qui sera allié à une construction consciente de l'environnement et de la performance énergétique. " suggère J. Häkämies.

Service de rédaction d'articles de Puuinfo / Markku Laukkanen

En savoir plus : Markku Karjalainen, programme de construction en bois, t. +358 40 5832127, markku.karjalainen@tem.fi