Le projet de développement de la banlieue de Peltosaari, Riihimäki, intéresse en Finlande et à l'étranger

Les travaux de rénovation de l'immeuble Innova réalisé à Peltosaari, Riihimäki, en habitat passif avec des éléments de façade à structure en bois préfabriqués. Selon l'avis du Maire de Riihimäki, Seppo Keskiruokanen, le projet Peltosaari est devenu un projet de développement notoire des banlieues, dont les expériences pourront être exploitées aussi pour les travaux et le développement des autres villes. "La rénovation d'immeubles à logements de location en habitat passif selon le système TES (Timberbased Element System) a suscité la participation des organisations de développement de la construction à performance énergétique. Le système TES est nouveau, c'est la raison pour laquelle un grand intérêt lui a été porté chez les professionnels du secteur, aussi bien en Finlande qu'à l´étranger.

Le Chef de projet du projet Peltosaari Irene Väkevä-Harjula pense que le développement du système TES permettra d'accroître l'intérêt pour la remise en état des banlieues, et que l'assemblage du système sera adapté pour une large mise en oeuvre de réparations générales des banlieues.  " La rénovation de la maison Innova a été lancée en même temps que le concours d'idées de Peltosaari. La publicité obtenue par la maison Innova a, pour sa part, également aidé le concours d'idées qui a donné lieu à 61 bonnes propositions. "

Le projet de réparation de la maison Innova de Peltosaari a été mis en oeuvre par Tekes, ARA, Sitra, Riihimäen Kotikulma ainsi que par les entreprises qui ont contribué au financement. Le projet a eu pour objectif de développer le procédé industriel de réparation des vieux immeubles et les solutions structurelles de telle manière que le bâtiment devienne un habitat passif. L'objectif du système TES est de développer le procédé de réparation des façades des bâtiments basés sur de grands éléments à structure en bois.

" Le développement de la zone d'habitat de Peltosaari servira de modèle aussi aux autres ", dit le Maire de la ville Seppo Keskiruokanen." La banlieue de Peltosaari est développée selon trois axes stratégiques : en rénovant et construisant, de manière écologique et selon le critère de performance écologique, ainsi qu'en activant le développement des habitants de leur propre zone d'habitat. L'étendue et la polyvalence du projet visent à trouver des solutions aux problèmes locaux, et non pas seulement à soigner les symptômes.  Les habitants peuvent apprendre à apprécier d'une manière différente les banlieues ayant fait l'objet de réparations générales, qui ont de l'attrait et qui jouissent d’une bonne réputation. Cette appréciation se reflète aussi de manière positive sur les solutions aux problèmes typiques des autres banlieues de la région. Le défi concernant le développement des banlieues touche toutes les villes en Finlande. Nous avons de nombreuses banlieues de type satellite où il y a essentiellement des logements de location, une structure de population à défi, dont le développement requiert outre la rénovation des logements, aussi des mesures dans plusieurs domaines."

La rénovation de Peltosaari rehausse nettement la valeur du quartier

Selon l'avis de S. Keskiruokanen, Peltosaari est devenu un projet de développement des banlieues notoire au niveau national pendant le déroulement de ce projet polyvalent. " La réalisation de la maison Innova a permis la participation d'organisations de développement pour une construction visant la performance énergétique comme VTT, Tekes, ARA et Sitra qui portent toutes un grand intérêt à la promotion de la construction performante en énergie. La mise en oeuvre du projet de rénovation avec le système TES était nouveau en Finlande, et c'est la raison pour laquelle il a suscité un grand intérêt aussi bien en Finlande qu'à l'étranger. L’évolution du projet a été suivie par de nombreux groupes de visiteurs de Finlande, Suède et Russie. "

S. Keskirokanen voit le système TES comme une nouvelle innovation qui fait augmenter le volume de la construction en bois, aussi bien dans la construction de rénovation que dans les travaux de réparation qui sont en hausse.  " Le système promouvra certainement la percée de la construction en bois, aussi bien dans la construction neuf que dans les travaux de réparation. L'essentiel ici est d'introduire la logique de fabrication industrielle dans la construction. Les éléments en bois sont de gros composants préfabriqués industriellement qui conviennent naturellement à un immeuble en béton à réparer. Les expériences de Peltosaari permettront certainement de renforcer l'intérêt des constructeurs ayant eu une attitude critique par rapport à la construction en bois pour une utilisation élargie du bois dans la construction d'immeubles " pense S. Keskiruokanen.

" Notre objectif est que les expériences accumulées à Peltosaaari puissent déboucher sur un développement produit authentique systématisé de la construction de réparation et que les gros constructeurs s'intéressent véritablement à la construction de rénovation ! " décrit S. Keskiruokanen. " La réparation de ce parc immobilier des années 1970 représente un grand défi partout en Finlande, et c'est la raison pour laquelle c'est une grande question à régler dans l'économie nationale. Du point de vue des habitants, il s'agit de l'amélioration du confort d'habitat et du rehaussement de la valeur des logements. La valeur des biens immobiliers de Peltosaari est évalué s'élever à un total de cent millions d'euros grâce à de grands travaux de réparation. Il faut maintenant que les secteurs privé et public misent leurs efforts sur cette construction de réparation. "

" Les éléments légers en bois confèrent aux vieux bâtiments un nouvel aspect, outre l’avantage de la performance énergétique. Les structures en bois permettent de rajouter des étages additionnels et de réaliser des façades multi-aspects sur les bâtiments en béton des années 1970 dont les murs ne sont pas porteurs ; et en phase de réparation générale, ceux-ci peuvent être au choix changés dans leur intégralité. "

Le projet de maison Innova et le projet Peltosaari ont amélioré l'image publique du quartier

Selon Irene Väkevä-Harjula, chef de projet du projet Peltosaari, l'objectif est de rehausser la valeur d'appréciation et l'attrait du quartier par le biais de la rénovation et du développement de Peltosaari. " Nous souhaitons améliorer le confort des habitants, le sentiment de sécurité, le bon déroulement des activités au quotidien et l'aspect général du quartier, en faire une partie de la structure du centre-ville et réaliser tout cela en soulignant les valeurs environnementales. Nous tentons de mobiliser les habitants et de les faire engager dans le travail de développement avec les activités du Comité de résidents, et l'entretien des bâtiments et des espaces! " dit I. Väkevä-Harjula.

" Maintenant, nous pouvons percevoir la manière dont le projet Peltosaari, qui a joui d'une bonne publicité, a renforcé l'image positive de Peltosaari. Dans notre vision, Peltosaari est un lieu d'habitat plein d'attrait pour les familles, les étudiants, les citoyens séniors aussi bien que pour vous.  Notre objectif est de faire de Peltosaari un site éco-efficace, un projet pilote illustrant une nouvelle forme d'habitat urbain écologique, ainsi qu'un exemple intelligent de l'environnement construit pour la Finlande. "

Le remise en état des bâtiments motive les habitants pour le développement de la banlieue

Pekka Lähde, retraité qui habite dans la maison Innova, est satisfait du résultat final du projet, bien que le fait d'habiter dans le logement en même temps que le projet de rénovation a lieu a révélé quelques surprises. " La logistique de chantier ne s'est pas vraiment déroulée comme à la télé ", affirme P. Lähde. Selon P. Lähde, habiter dans le logement au moment des travaux a constitué une meilleure solution que de rechercher un logement temporaire. " C'était mieux, bien que le calendrier prévu n'a pas pu être respecté.  Le projet de réparation devait s'achever en décembre, mais maintenant, il est prêt avec six mois en retard. Encore en ce moment, on fait des réglages de ventilation. Du point de vue des habitants, le problème majeur a été la communication difficile avec les travailleurs du chantier baltes et polonais qui sont habitués à construire du neuf, et non pas installer des éléments tout prêts. Ceci est une nouvelle culture de la construction, et il faut aussi que les constructeurs s’y initient. "

P. Lähde est d'opinion que le chantier aurait dû commencer au printemps, ainsi, les problèmes de la saison froide auraient pu être évités. " Cette méthode de réparation est très bonne, mais sa mise en oeuvre devrait être mieux conçue dans l'ensemble sur les nouveaux sites, et il faudrait mieux prendre en compte les habitants. Le meilleur dans les résultats est l'aspect extérieur du bâtiment et l'amélioration de l'isolation sonore, les bruits de la rue sont restés dehors ! Si les réparations ont permis d'obtenir des économies d'énergie, j'espère que ceci se répercutera sur le loyer. Lorsque les bâtiments sont remis en état, les habitants sont aussi motivés pour prendre part au développement du quartier. Il vaut mieux réparer ces maisons plutôt que de les détruire ", commente P. Lähde.

La rénovation fait partie du développement global de la banlieue                        

" ARA, VTT et Tekes qui ont participé au développement de Peltosaari ont vu que dans la rénovation éco-efficace de Peltosaari réside un énorme potentiel pour faire des économies d'énergie, pour rehausser la valeur des bâtiments et améliorer le confort général de la banlieue ", estime I. Väkevä-Harjula. "Le ministère de l'Environnement et ARA sont en particulier intéressés par la mobilisation des habitants et la prévention de la ségrégation ; Tekes souhaite développer la technologie de la construction des banlieues vers une construction intelligente et VTT veut prendre part à la promotion de la construction à performance énergétique et écologique. Tous ces objectifs sont rassemblés à Peltosaari, de la même manière que presque partout ailleurs dans les banlieues finlandaises."

Le portefeuille de projet de Peltosaari comporte plusieurs projets de développement, et nous complétons ce porte-feuille avec la mise en oeuvre de la stratégie et des objectifs. " Sur la base des expériences du projet Peltosaari bénéficiant du soutien d'ARA, nous dressons un manuel qui s'applique à la rénovation de l'habitat. Nous voulons intégrer dans les interviews des habitants des expériences aussi sur la manière de prévenir la ségrégation de la structure de la population des banlieues ", dit I. Väkevä-Harjula. " Notre but est de nous attaquer de manière élargie aux problèmes de la zone en promouvant l'emploi des jeunes avec le projet Nuoret esiin, en développant la mise en réseau des services publics, et en activant les habitants de Peltosaari à des tâches environnementales bénévoles concernant leur propre quartier. "

Service de rédaction d'articles de Puuinfo  / Markku Laukkanen

En savoir plus :

Seppo Keksiruokanen, Maire de la ville, t. +358 40 330 4010, seppo.keskiruokanen@riihimaki.fi

Irene Väkevä-Harjula, chef de projet, +358 50 572 6510, irene.vakeva-harjula@riihimaki.fi